Je reserve
Le moulin à papier
Le moulin à papier
Brousses et Villaret
11390
France
https://www.moulinapapier.com/assets/medias/images/size-0-DSC00913.JPG
Mobile Marie Wastyn

Marie WASTYN

Déjà, le nom, Wastyn, de Marie nous emporte vers le vaste et dans ce vaste. Ce vaste, c’est l’Aveyron ; en rouge et vert. Marie aime profondément son pays. Cela se révèle tout de suite dans ses réalisations à formes multiples : photographies, collages, mobiles, assemblages … dans toutes ses réalisations transparaît l’amour qu’elle porte à cette région, sa région.

Ce qui est touchant, quand on regarde ses œuvres, c’est la fraicheur et la force de vie qui les illumine. Il y a ce monde fragile de l’enfance qu’elle n’a pas perdu, et puis sous-jacent, les multiples manières d’évoquer cette contrée qui l’habite et à laquelle elle est liée.

On pourrait ne pas le voir. Elle ne fait pas ses collages avec n’importe quels documents au départ. Ce sont ses propres photographies qu’elle utilise. On peut évoquer le film d’Antonioni « Blow-up » avec Marie qui a un grand intérêt pour le cinéma, non pas pour rechercher un meurtrier caché dans le détail d’une photographie, mais pour y trouver le merveilleux qui est là tout proche et qu’elle sait voir. Elle agrandit des détails de ses photographies qu’elle assemble et elle recompose les lieux dont elle s’imprègne. On est dans le vaste de l’infime. Cela peut aller des champs s’en allant en houle vers l’horizon au plus proche de la terre et de quelques plantes nichant entre les pierres d’un muret.

L’écrivain portugais Miguel Torga disait : « l’universel, c’est le local moins les murs ». Cette phrase convient bien pour parler de Marie Wastyn. Car, si elle est ancrée au cœur de l’Aveyron, ses réalisations attentives nous emportent aussi plus loin. Il y a une légèreté et un sourire chez elle qui est tournée vers l’autre et l’ailleurs, au gré du vent.

Tanguy Dohollau

mariewastyn.over-blog.com

mwastyn@yahoo.fr