Fabrication du papier

Obtenir la pâte à papier Jusqu’à la moitié du XIX° Siècle, le papier était fabriqué à partir de vieux chiffons (lin, chanvre, coton). Aujourd’hui, le moulin à papier utilise des vieux chiffons de coton, essentiellement pour les papiers de couleur (les jean’s sont utilisés pour les papiers bleus…) La pâte de lin et de chanvre est fabriquée à partir de plaques de cellulose compactée, extraite chimiquement du végétal lin et chanvre aux Papeteries Job à Saint Girons. Sont utilisées également la cellulose extraite du crottin des éléphants, du crottin de cheval, la cellulose de paille de riz, de posidonie, de myscantus (herbe à éléphant), de rafles de raisins…. En 2010, de nouveaux papiers ont été réalisés à base de cellulose de pieds de haricots.

Le broyage de la pâte est effectué dans une machine appelée, la pile hollandaise, inventée fin du XVII° siècle en Hollande. Ce cylindre défibreur a remplacé progressivement la pile à maillets, inventée fin du XIII° siècle en Italie. Le moulin de Brousses possède deux piles hollandaises installées par Paul Chaïla en 1877. Le moulin utilise quotidiennement une pile hollandaise plus récente, fabriquée en 1999 à Capellades, en Catalogne espagnole. Lors de la visite, est visible une autre machine imposante de 15 tonnes appelée, meuleton, constituée de trois meules en granit, machine installée en 1954.